Installation d’un autoradio Android sur une Toyota RAV4

Bonjour la communauté internet,
Cela fait quelque temps que nous n’avons rien posté mais ce n’est pas pour autant que nous ne faisons plus de projets. J’espère que nous aurons le temps d’écrire un peu plus à l’avenir.
Aujourd’hui, je vais vous parler de l’installation d’un autoradio Android comme celui-ci dans une Toyota RAV4 2006.

1024-600-2-Din-Android-4-4-Car-GPS-Navigation-Toyota-font-b-RAV4-b-font

Cet appareil a été acheté sur AliExpress et livré en 3 jours depuis Hong-Kong. (Je serais toujours impressionné par la vitesse de livraison quand on y met le prix, dans mon cas, je n’avais pas le choix)

Revenons rapidement sur les caractéristiques :

  • Ecran tactile capacitif de 7″ avec une définition de 1024 x 600)
  • 1.6 GB de Ram DDR3
  • Cpu processeur: Rockchip 3066 Cortex A9 Dual Core
  • Mémoire 8 Go
  • Android système d’exploitation 4.4.4 (Mis à jour par la suite)
  • Alimentation: DC 12 V
  • Courant maximum 15A
  • Connectiques et autres
    • USB 2x
    • Bluetooth
    • Wifi
    • SD Card 2x (GPS – MP3)
    • GPS
    • Radio FM – AM
    • Microphone intégré et déporté
    • Lecteur DVD
  • 4x45w sortie Audio

Si vous voulez plus d’informations, n’hésitez pas à aller lire la page du vendeur.
J’ai fait l’installation en mai 2015, celle-ci s’est avérée assez simple. Deux protections à enlever ainsi que 4 visses et l’ancien autoradio était loin. Cette étape achevée, il faut connecter le nouvel autoradio à la voiture. Heureusement, en achetant directement pour la Rav4, un convertisseur ISO est fourni afin de reprendre les connections Toyota. Le GPS se fixe sur le pare-brise et le câble se cache facilement sous les caches. L’antenne radio se connecte sans soucis. De plus avec le convertisseur ISO, les commandes du volant sont reprises sans soucis. D’ailleurs le système Android spécialement modifié pour la voiture offre des paramètres de configuration pour choisir les fonctions de chaque bouton.

2015-07-31 16.50.58_copie

Connectique avec le convertisseur ISO

2015-07-31 16.51.10_copie

Commandes du volant

GPS

GPS

 

 

Installation finie

Voilà ci-dessus le résultat après installation. Not Bad !?
Le système vient avec une carte SD pour les maps GPS déjà enregistrées, à gauche on a droit à un second port SD pour la musique ou les documents. Il est possible avec cet autoradio de connecter des écrans déportés pour mettre un film à l’arrière de la voiture.

Bonus : 
Il est possible en achetant un module Bluetooth de lecteur de bus Scan de la voiture d’avoir toutes les infos relevées. (Tension de la batterie, puissance, pression des pneus, vitesse, tours minute du moteur, vitesse voiture, vitesse GPS, etc.)

Supervision du bus can

Voilà pour ce petit montage, si vous voulez faire pareil pour votre voiture, allez sur le site du vendeur et faites une recherche pour votre véhicule vous trouverez sûrement votre bonheur.

A la prochaine ++

Spoil : Installation d’une caméra de recul sur le système.

 

DJI phantom 3 PRO

Bonjour amis du modélisme,

J’ai récemment fait l’acquisition d’un drone phantom 3 pro de la marque DJI.

Phantom 3 pro

Phantom 3 pro

Je vous passe toutes les caractéristiques techniques mais à savoir qu’il filme en 4k ou full hd à 60 fps tout en streamant le flux vidéo directement sur une tablette afin de voir en temps réel sa vue.

Dans la série des drones populaires de la marque DJI celui-ci se positionne dans les haut de gamme avant de passer à la série supérieure et professionnelle avec les Inspires.

Pourquoi avoir acheté ce drone, vous allez me demander ? Pour beaucoup de raisons, je vous répondrais.

Premièrement, je suis, depuis quelques années, passionné par ces engins volants. J’ai déjà essayé de monter le mien moi même sans résultat concluant. Ensuite avec mon père, nous avons construit un hexacopter basé sur une intelligence DJI Naza V2 qui donnait de bons résultats, mais il est sacrément encombrant et ne possède pas toutes les caractéristiques de ce nouveau drone.

PS: Pour toutes les personnes qui aimeraient une démonstration ou qui aimeraient des prises de vue de leur maisons ou autres projets, n’hésitez pas à me contacter pour discuter. 

Lire la suite

Collaud.net passe en https (et gratuitement)

Bonjour,

J’ai récemment passé le site en https (crypté) au lieu d’http (en clair). Vous devriez voir un petit cadenas dans la barre d’url.

Let’s encrypt

letsencrypt-logo-horizontal

letsencrypt.org est une autorité de certification gratuite et ouverte. Son but est de fournir de manière simple et gratuite des certificats pour les sites web de gens comme vous et moi qui n’avons pas forcément envie de payer 100chf (au minimum) par an pour avoir un vrai certificat d’entreprise. Si la sécurité vous intéresse et que vous avez envie de faire le pas, allez faire un tour dans la documentation, c’est vraiment simple à mettre en place.

Pour ma part la version d’Apache qu’il est demandée pour une installation automatique n’était pas présente dans les repos (j’utilise un Debian Wheezy). J’ai donc fait l’installation à la main. Il faut d’abord demander un certificat pour le nom de domaine que l’on veut:

./letsencrypt-auto certonly -d www.collaud.net

Et ensuite installer le certificat dans la configuration d’apache.

SSLEngine on

SSLCertificateFile /etc/letsencrypt/live/www.collaud.net/cert.pem
SSLCertificateKeyFile /etc/letsencrypt/live/www.collaud.net/privkey.pem
SSLCertificateChainFile /etc/letsencrypt/live/www.collaud.net/fullchain.pem

C’est presque trop simple, aucun challenge.

Encrypter son site, mais pourquoi faire ?

On peut bien se demander, mais à quoi ça sert tout ça ? En effet, notre site est de toute façon publique, il n’y a pas de login, pas de paiement, etc. Qu’est-ce qu’on s’en fout que ça soit sécurisé. Pour ce blog, c’est vrai, l’utilité n’est pas énorme. A mon frère et moi, ça nous sert à avoir un peu plus de sécurité quand on se connecte et quand on écrit des articles. Ça sert aussi à être mieux référencé par Google. Mais au final, est-ce qu’on ne se sent pas mieux quand on sait que l’on communique en utilisant une ligne sécurisée et qu’on ne laisse aucune oreille indiscrète nous écouter ? Quand je dis ça je pense notamment à la surveillance de masse effectué par la NSA, mais aussi bientôt en suisse, enfin on verra, je n’espère pas.

Quoi qu’il en soit, c’est une très belle initiative que de permettre à tout un chacun d’avoir un petit certificat pour son site. Je salue l’initiative et je recommande à vous autre geek de vous y mettre.

A la prochaine

 

Terminal pour arduino

Hello,

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une petite lib Arduino que j’ai écrite il y a déjà un petit moment : arduino-terminal.

Il arrive souvent lorsqu’on programme avec un système embarqué d’essayer de trouver les meilleurs paramètres possibles. Par exemple si on utilise un contrôleur PID, nous allons essayer d’avoir les meilleures valeurs possible pour stabiliser notre robot. En générale, on définit des constantes en tête de fichier, et on recompile à chaque fois.

Cette librairie permet d’avoir un simple terminal pour vos programmes Arduino. Elle permet de voir et modifier une liste de variables (types primitifs uniquement) et appeler des fonctions directement en tapant son alias. Il y a également la possibilité d’ajouter des callback qui seront déclenchés à chaque changement de variables.

Quand je parle de terminal, je parle bien évidement de la communication serial, mais aussi telnet (via le shield ethernet ou wifi) ou n’importe quelle autre flux de données du moment qu’il étend la classe Stream de la librairie de base d’Arduino.

La librairie se trouve sur Github : https://github.com/gaetancollaud/arduino-terminal. Il y a plusieurs exemples qui illustrent comment voir et modifier des variables, comment utiliser les commandes (les fonctions que l’on peut déclencher) et comment utiliser le shield ethernet pour avoir son terminal à distance.

arduino-terminal-demo1

Par défaut, la limite est de 5 variables et 5 commandes. Vous pouvez facilement la changer en utilisant les paramètres du constructeur. J’ai fait ceci pour économiser au mieux la place sur le système tout en laissant la possibilité d’étendre le nombre au besoin.

Voilà, j’espère que cela vous sera utile pour vos prochains tests arduino. 😉

A la prochaine !

Fusible réarmable PTC

Hello,

Après avoir grillé mon alimentation 5V que j’avais fabriqué précédemment j’ai cherché un moyen pas cher pour la sécuriser. J’avais bien sûr mis des fusibles du même ampérage, mais dans mon cas, ils ont été trop lents à la détente et c’est l’alimentation qui a encaissé.

Je sais qu’il existe des fusibles style disjoncteurs, réarmable très facilement, mais encombrant et pas forcément bon marché (le genre qu’on trouve sur les tableaux électriques).

PPTC resitance/température

PPTC resitsance/température (source)

Après quelques recherches, je suis tombé sur les composants électroniques PPTC (polymeric positive temperature coefficient). Ces composants ont la particularité d’augmenter énormément leur résistance interne une fois qu’on les chauffes (ou qu’on fait passer un gros courant à travers). Comme on peut le voir sur le graphique ci-joint, la résistance augmente drastiquement une fois la température atteinte. Ce « fusible » n’a donc pas pour effet de couper totalement le circuit, il va juste créer une très grande résistance qui va faire chuter le courant.

PPTC en série avec les fusibles que j'avais déjà

PPTC en série avec les fusibles que j’avais déjà

On remarque que la résistance commence déjà à grimper dès on s’approche de la limite. On peut voir se composant comme une sorte de régulation de courant maximum sur un circuit. Il y a une grande variété de PPTC qui réagit à différents ampérages. Pour mon cas, j’ai pris des 4A, c’est suffisant pour ce que je fais la plupart du temps et ça laisse une petite marge vu qu’une des alimentations ne supporte que 5A.

Une fois que le composant est en mode résistance haute, il suffit de déconnecter le circuit, laissé refroidir un peu et c’est reparti.

Pour démontrer l’effet, voici une vidéo où je fais un court-circuit sur l’alimentation 12V. On ne le voit pas sur la vidéo, mais j’ai eu aperçu le chiffre 10A sur l’ampèremètre puis il retombe tout de suite. Je ne peux malheureusement pas faire la même chose sur l’alim 5V car les ampères-mètre s’éteignent (dû au court-circuit).